Race & QI : régression vers la moyenne

Une des erreurs fondamentales de la théorie environnementale est d’assumer que les frères et soeurs des noirs appariés à fort QI, ou appariés à faible QI, auront des QIs similaires aux blancs de même statut socio-économique. Les études sur la régression vers la moyenne indiquent au contraire que les noirs et les blancs régressent à mi-chemin vers leur moyenne raciale, soit 85 pour les noirs et 100 pour les blancs.

Continue reading

Advertisements

L’Effet Flynn et gains séculaires de QI : une illusion

L’effet Flynn est un phénomène communément considéré comme étant influencé par des facteurs environnementaux, et en ce cas, une raison d’espérer la disparition du ‘Black-White IQ gap’. Cette assertion présente plusieurs problèmes. D’abord il n’y a pas de preuves que l’écart de QI entre les blancs et les noirs aurait rétréci durant les dernières décennies, ou du moins, pas sur les items/sous-tests les plus chargés en “g”. Ensuite, concernant justement le facteur général (g) de l’intelligence, l’Effet Flynn n’est pas corrélé à g, ce qui rend le concept de gains séculaires de QI pour le moins douteux. Comme noté par Rodgers (1999), de nombreuses questions concernant la nature de l’Effet Flynn sont restées insolubles, alors que bien peu de psychologues osent questionner la validité des gains séculaires, l’acceptant sans la moindre critique.

Continue reading

Race & QI : biais et incohérences de la théorie de la menace du stéréotype

Quand il en vient au débat QI & Race, une théorie tristement populaire proposée comme une explication de la persistance de l’écart de QI entre les blancs et les noirs (environ 1 SD, ou 1 écart-type, soit 15 points de QI) est la théorie du Stereotype Threat (ST), ou menace du stéréotype. Brièvement, ST crée de l’anxiété parmi les individus qui appartiennent au groupe négativement stéréotypé, stigmatisé. Soi-disant, après s’être conformé à un stéréotype négatif, les performances du groupe affecté (ex, femmes, minorités ethniques…) sur les tests de QI seront artificiellement réduites.

Continue reading