Erectus Walks Amongst Us – Richard D. Fuerle [Section 5]

Traduction du livre Erectus Walks Amongst Us, disponible en PDF.

Erectus Walks Amongst Us – Richard D. Fuerle [Section 1].
Erectus Walks Amongst Us – Richard D. Fuerle [Section 2]
Erectus Walks Amongst Us – Richard D. Fuerle [Section 3]
Erectus Walks Amongst Us – Richard D. Fuerle [Section 4]

Section 5 : Policy

Fuerle se demande si l’évolution qui a fait de nous ce que nous sommes actuellement va continuer dans cette voie, ou si elle va s’inverser pour nous ramener à l’état primitif qui était le notre il y a très longtemps. Puisque les asiatiques ont limité l’immigration ‘étrangère’ dans leur pays, ils ne sont pas concernés par le problème auquel sont confrontés les caucasiens actuels. L’idée de ce livre est exprimée dans son titre : erectus walks amongst us. Ça veut dire que les hommes primitifs vivent parmi nous, en Occident, la patrie des blancs. Puisque le métissage permet la transmission des allèles africains, notre monde occidental civilisé deviendra plus erectus et moins sapiens.

Continue reading

Advertisements

Erectus Walks Amongst Us – Richard D. Fuerle [Section 4]

Disponible en pdf. Lire la Section [1], [2], et [3], avant de lire ce qui suit.

The Out-of-Eurasia Theory

Le seul point sur lequel OoA et OoE se mettent d’accord serait que l’homme aurait évolué à partir d’un ancêtre du singe, que le singe (et son ancêtre) vivait dans un climat tropical et donc que l’homme trouve ses origines dans les climats chauds et que certains de nos ancêtres ont migré vers les climats plus au nord. L’arbre OoA estime que les primates primitifs (ex, Bahinia) ont vécu en Afrique, qu’il y a eu une expansion rapide des erectus hors de l’Afrique, que l’homme a évolué de l’erectus à l’homme moderne exclusivement en Afrique, que les africains (devenus modernes) ont quitté l’Afrique pour remplacer les espèces eurasiennes non modernes. L’arbre OoE estime que les primates primitifs ont vécu en Asie, pas en Afrique, et que les lignées africaines, néandertaliennes, caucasiennes et asiatiques se sont divisées il y a plus de 2 millions d’années.

Continue reading

Erectus Walks Amongst Us – Richard D. Fuerle [Section 3]

Disponible en pdf. Lire la Section [1], et [2], avant de lire ce qui suit.

The Out-of-Africa Theory

La théorie Out of Africa (OoA) stipule que l’Afrique est le berceau du monde. Selon Spencer Wells :

“We share a common ancestor — a man who lived in Africa around 60,000 years ago. That’s only about 2,000 generations… We’re all effectively members of an extended family.”

Les afrocentristes croient que les erectus africains ont évolué en Homo Sapiens (Hs), puis en Homo Sapiens Sapiens (Hss), pour ensuite migrer hors de l’Afrique, remplaçant alors les peuples primitifs qui vivaient en Europe (Néandertaliens) et en Asie (Homo erectus). Une fois que les africains modernes se déplacèrent vers l’Eurasie, ils auraient perdu tous les traits africains qui ont été remplacés par des traits eurasiens.

On the other hand, since OoA holds that Hss, modern humans, arose 160,000 ya in Africa, the migration of Hss out of Africa must have occurred tens of thousands of years after that (Lewin, 1993, p. 98), which raises the question of what took them so long to leave ?

Une question mérite d’être posée. Pourquoi les africains erectus sont devenus sapiens, mais pas les erectus asiatiques ou européens, alors que l’environnement eurasien était plus sélectif pour faire évoluer les traits primitifs en traits modernes ? La réponse de OoA serait que l’évolution en Homo Sapiens Sapiens serait un événement fortuit : “Africa just got lucky”. Cette chance est néanmoins surfaite.

Continue reading

Erectus Walks Amongst Us – Richard D. Fuerle [Section 2]

Traduction du livre Erectus Walks Amongst Us, disponible en PDF.

Erectus Walks Amongst Us – Richard D. Fuerle [Section 1].
Erectus Walks Amongst Us – Richard D. Fuerle [Section 3]
Erectus Walks Amongst Us – Richard D. Fuerle [Section 4]
Erectus Walks Amongst Us – Richard D. Fuerle [Section 5]

Section 2 : Traits of Living Populations

Le négationnisme racial prétend que la race est une construction sociale. Que les races n’existent pas, biologiquement. En vérité, les races sont apparues pour la même raison que les espèces sont apparues – les populations sont devenues isolées et ont changé graduellement, dans des directions différentes, et il y a très peu d’afflux d’allèles venant d’autres populations.

Continue reading

Erectus Walks Amongst Us – Richard D. Fuerle [Section 1]

Disponible en pdf. Lire le glossaire et les abréviations avant de lire ce qui suit.

Chapitre 1 – A Story of the Origin of Humans

L’histoire de l’origine des humains commence il y a environ 60 millions d’années dans les tropiques d’Asie du Sud-Est. Les premiers primates (“prosimiens”) jacassent dans les arbres, à l’abri de la plupart des prédateurs. Certains prosimiens s’accrochent verticalement aux arbres et ont une posture verticale. Ils se soutiennent et grimpent avec leurs solides pattes arrières et utilisent leurs pattes avant pour saisir des branches et des aliments.
Certains primates deviennent plus grands, et cela rend plus difficile de marcher sur le dessus des branches, alors ils commencent à se déplacer en s’accrochant aux branches avec leurs pieds et leurs bras, puis juste avec leurs bras; ils sont “brachiateurs”. Les bras deviennent plus longs puisque ceux avec de plus longs bras peuvent se déplacer plus efficacement avec de plus grands balancements, tout comme de plus longues jambes permettent de marcher plus aisément.
La queue n’est plus nécessaire pour l’équilibre et elle devient un gaspillage de ressources pour l’organisme, de sorte que les brachiateurs qui ont une queue plus courte ont désormais un avantage, alors les queues diminuent de taille jusqu’à complète disparition.

Continue reading