L’identité nationale n’a pas d’importance pour les individus intelligents (GSS)

Le General Social Survey fournit des données sur une vaste étendue de sujets. Nous recueillons ici l’opinion des individus sur l’identité nationale. Comment mesurer l’intelligence des individus sondés ? Le GSS ne fournit évidemment pas de test de QI, mais un Wordsum test (score allant de 0 à 10). Bien que le Wordsum corrèle à 0.71 avec le test QI, il n’est malheureusement ni plus ni moins qu’une tranche d’un test QI : le Wordsum est “juste” un test de vocabulaire. Si le Wordsum n’est pas un excellent substitut pour le QI, il n’est pas médiocre non plus. L’échantillon porte sur les blancs (range : 1972-2010).

Voici les données.

Ci-dessous : “How important to have been born in America”

Ci-dessous : “How important to have american ancestry”

Ci-dessous : “How important is being an american to you”

Ci-dessous : “How important to feel american”

Ci-dessous : “R pride in being american”

Devons-nous en conclure que les individus intelligents sont plus susceptibles de se faire endoctriner par les idéologies anti-racistes du fait de leur flexibilité d’esprit ?

About these ads

7 comments on “L’identité nationale n’a pas d’importance pour les individus intelligents (GSS)

  1. René de Sévérac says:

    Mon cher Meng,
    Cessez de chercher dans des études “mono-critère” (QI et supposés équivalents) des conclusions conformes à vos souhaits.
    Tout d’abord, les tableaux ne donnent pas de franche conviction.

    “Devons-nous en conclure que les individus intelligents sont plus susceptibles de se faire endoctriner …”
    .

    En effet, le point important est la sensibilité à lidéologie dominante des populations modérément instruites (phénomène “bac°n”) que vous notez sous l’expression “susceptibles de se faire endoctriner”..
    Il faut comprendre que l’idéologie chrétienne fut longtemps maintenue par un prêche hebdomadaire de 20 mn alors que l’idéologie post-chrétienne dispose d’outils gigantesques (TV, Ecole, …) et d’emploi massif !
    J’ai tenté de vous expliquer l’évolution de la résistance des populations à la déchristianisation selon les milieux.

  2. René de Sévérac says:

    Une faute de frappe phénomène “bac+n”.
    Je pense que l’expression était toutefois compréhensible.

  3. Je ne cherche pas des conclusions conformes à mes souhaits. Je ne tire pas de conclusion. Ce sont elles qui s’imposent d’elles-mêmes. Le fait que nous disposons de puissants outils de propagande peut expliquer l’endoctrinement de masse, mais cela ne peut pas expliquer pourquoi les individus intelligents sont les plus endoctrinés, même à niveau de revenu et d’éducation constant.
    Je n’ai pas encore posté ces données, bien que déjà enregistrées sur mon PC, mais les individus intelligents, lorsqu’ils sont interrogés, répondent que les noirs “have positive contribution to country”, ou que les immigrants sont “good for America”, ou qu’ils estiment que l’immigration n’augmente pas la criminalité, ou que ces individus intelligents “express admiration for blacks” (“very often” ou “fairly often”) ou qu’ils se sentent plus proches des noirs et moins des blancs, en termes relatifs, par rapport aux individus à faible Wordsum score. Et j’ai corrigé toutes ces données pour le niveau d’éducation, si bien que cette variable ne peut pas expliquer ce résultat.

    Les individus intelligents sont pourtant mieux informés en général, et lisent plus de journaux, à niveau de revenu et d’éducation constants. Toutes leurs croyances sur le bienfait de l’immigration et de la contribution des noirs sont contredites par toutes les données disponibles jusqu’à ce jour.

    Comme je l’ai dit dans un article précédemment, les individus intelligents ont plus d’ouverture d’esprit et de flexibilité, autrement dit, ils adhèrent plus facilement aux idées nouvelles, inédites, innovantes. Les individus moins intelligents ont plus d’appréhension sur les changements sociaux, alors ils préconisent et favorisent le statu quo. La destruction de la race blanche est une idée nouvelle, difficile à appréhender pour les moins pourvus intellectuellement.

    Vous comprenez ce que je veux dire ? Les hommes intelligents oeuvrent pour la disparition de votre race, inconsciemment ou non. Cette attitude est “evolutionarily novel”. Kanazawa avait entièrement raison.

    Les seules personnes qui peuvent encore faire quelque chose pour votre civilisation, ce sont les individus qui sont volontiers “conservateurs”. Autrement dit, les faibles QIs, les vieillards, et les religieux. Ne comptez pas sur les autres. Féministes, fort QIs, progressistes-socialistes, athées, jeunes, ces gens qui adhèrent à toute idée nouvelle promue par les hommes du gouvernement, ce sont vos ennemis.

    • Natrép says:

      Je n’ai pas encore posté ces données, bien que déjà enregistrées sur mon PC, mais les individus intelligents, lorsqu’ils sont interrogés, répondent que […]

      Il y a un billet sur le blog de Steve Sailer reprenant une étude (un questionnaire en « oui / non » avait été administré) allant exactement en ce sens, et des commentateurs y avaient proposé des explications ; malheureusement, je n’arrive pas à le retrouver.

      Les seules personnes qui peuvent encore faire quelque chose pour votre civilisation, ce sont les individus qui sont volontiers “conservateurs”. Autrement dit, les faibles QIs, les vieillards, et les religieux.

      Ironiquement, en France, les « vieillards » et les « religieux » votent bien plus volontiers pseudo-droite molle que les autres !
      Peut-être leur tendance à rester sur les schémas qu’ils connaissent déjà leur fait-elle considérer que les conservateurs « historiques » le sont encore alors qu’ils ont considérablement dérivé vers le progressisme ? Si ces gens peuvent faire quelque chose, ce sera vraisemblablement plus par leur action dans la société civile qu’électoralement.

  4. Il est tard, mais un petit mot. J’essaierai de demander le post, dont vous parlez, à Steve Sailer, à l’occasion, lorsque je lui enverrais un mail (après être sûr d’avoir fait le tour de tous les questionnaires du GSS) avec un lien sur l’article que j’écrirais prochainement. J’ai envie de lui informer de tout ça, je suis curieux de savoir ce qu’il en pense.

    Sur votre dernier paragraphe, tout à fait d’accord. Je le disais dans un précédent post. Les vieillards sont plus conservateurs car le racisme a diminué au fil des années. Mais pas seulement à cause de ça. Je crois qu’avec l’âge, nous tendons à devenir plus conservateurs, et plus “racistes” car nos expériences accumulées nous confortent dans la conviction que le chemin que prend actuellement l’Occident n’est pas le bon.

    (oubliez ce que j’ai dit dans mon dernier paragraphe, après relecture, j’ai mal compris votre post)

  5. ratio says:

    Ce point est la clef de la problématique actuelle.

    Étant moi même athée (suite à mes études et ma passion pour la biologie), étant modérément “progressiste” parfois fortement sur un certain nombre de sujets mais globalement avec modération (tant que ça ne nuit pas à la pérennité des peuples européens et du peuple français, ce qui est contradictoire avec beaucoup de tournures du “progressisme” de mœurs actuel contre lesquelles je m’oppose tout en étant “progressiste” tout de même mais à ma sauce, enfin ça dépend par ce qu’on appelle “progressisme”), étant plutôt intelligent (désolé d’être un peu prétentieux), et étant encore bien jeune, bref tout ce qu’il ne faut pas pour croire à l’existence des races et leurs Qi ainsi qu’à l’identité ethnoculturelle des peuples, je me sens souvent bien seul, je rame beaucoup face au refus catégoriques des autres gens plutôt intelligents (disons simplement au dessus de la moyenne pour faire simple) d’entendre toute argumentation de ma part sur ces sujets là où j’ai moins de mal avec les gens simples même s’ils étaient vigoureusement contre mes idées au départ, ils se montrent plus curieux sur ces questions et je peut argumenter.

    Pour moi l’intelligence n’est pas vraiment un curseur sur une échelle “avoir raison dans tout les domaines”, le sujet de la race est là pour le prouver avec une grande vigueur, toute les données vont dans le sens contraire de l’avis des gens intelligents actuellement, plus on est intelligent moins on a de chances d’avoir raison sur ce sujet, et moins on est ouvert à la discussion et à la curiosité, et cela je le repère dans la vie de tout les jours, mais comment l’expliquer?

    En fait comme vous l’avais déjà très bien dit les gens intelligents sont indubitablement plus ouvert d’esprit et curieux en générale, ils explorent tout et sont pour cette raison moins conservateurs (moins conservateurs au sens générale, sur tout les sujets de la vie et de l’intellect), ils explosent en vol aussi bien plus facilement les fausses croyances comme les dogmes religieux et les superstitions dès lors que ce n’est plus perçu comme le pire des crimes morales. Mais voilà à cette capacité il existe une grosse limite à leurs explorations intellectuelles: il y a une frontière entre un domaine de l’interdit, d’ordre moral, et un domaine de l’exploration autorisé et convenu ou sans grande conséquence sociale, cette frontière est induite par l’éducation.

    Presque tout homme est selon moi doté d’une capacité de curiosité, d’exploration intellectuelle et de raisonnement rationnelle, mais cette capacité est d’une intensité extrêmement variable en fonction de l’intelligence, plus on est intelligent plus on a cette capacité. Parallèlement à cela presque tout homme est aussi doté d’une capacité de limitation moraliste de ses explorations intellectuelles suivant son éducation et le cadre moral dominant, cette capacité à se contenir et à s’interdire de chercher à comprendre certains sujets est d’autant plus forte qu’on est intelligent, les gens moins intelligents sont plus malléables sur ces barrières morales et passent plus facilement de l’autre coté.
    Ainsi plus on est intelligent plus on a de capacités à explorer et comprendre le monde, mais plus on a en même temps la capacité de se poser des barrières morales au delà desquelles on s’interdit de chercher à voir. Ainsi au moyen-age par exemple (mais c’est valable de tout temps avec des barrières morales diverses) les gens peu intelligents étaient plus facilement attirés par les hérésies de toute sortes malgré les risques sociaux très importants, tandis que les élites se contenaient mieux dans un catholicisme contraignant et corseté même si celui ci n’était pas plus rationnel, il était juste plus intellectualisé et formait un cadre moral dominant qu’il était très périlleux de contredire, on retrouve ce schéma de tout temps avec des barrières morales différentes.

    Il y a une petite technique pour savoir quand les gens intelligents sont à écouter et quand ils ont de fortes chances de se tromper lourdement.
    Pour tout ce qui n’est pas en rapport avec un interdit morale durement réprimé par une sanction morale ferme aux lourdes conséquences dans l’idéologie dominante, les gens intelligents ont en générale nettement plus souvent raisons que les autres et leurs idées se rapprochent de la réalité avec une assez grande finesse et une pertinence et un développement infiniment au dessus des gens moins intelligents, mais dans les domaines intellectuelles particulièrement interdits par les dogmes moraux dominants, vous aurez toute les chances de repérer des inepties sans nom parfois totalement contraire à la réalité observable la plus élémentaire, inepties affirmés au moyen de quelques pirouettes intellectuelles souvent simples qui servent de socle à de grands développements intellectuelles qui eux sont pertinent si on considérait le socle comme vraie. Il en va ainsi de l’existence des races et des identités ethnoculturelles, qui forment la principale barrière morale fausse contemporaine, vérités pourtant faciles à montrer mais dument rejetées par la majorité des gens intelligents là où les gens peu intelligents qui savent un peu moins se contenir arrivent plus facilement à percevoir ces réalités, ou plutôt ne sont pas assez intelligent pour contourner ces vérités évidentes par la force de l’abstraction intellectuelle !!

  6. 猛虎 says:

    Votre 2ème paragraphe illustre parfaitement ce que Dan Gardner appelle le biais de confirmation (ch. 6 de “Risk”). Il a été démontré dans une étude, par exemple, que les pro-Bush, lorsqu’ils ont été exposés à une contradiction de George Bush, ceux-ci ont jugé la contradiction moins dommageable que ne l’ont jugé les anti-Bush. Lorsque l’explication à cette contradiction leur a été donnée, les pro-Bush l’ont jugé beaucoup plus convaincante que ne l’ont fait les anti-Bush. Le résultat était similaire lorsque les rôles ont été inversés : les pro-Bush jugent la contradiction de John Kerry beaucoup plus dommageable que ne le font les pro-Kerry. Lorsqu’un candidat “neutre” a été testé, il n’y avait aucune différence entre démocrates et républicains.

    Si je démontre à un individu intelligent (et anti-raciste) que l’intelligence est aussi héréditaire qu’il l’est pour les blancs que pour les noirs, que l’éducation n’y fait rien, de même que le stéréotype ou la stigmatisation pour expliquer les différences raciales, il aurait sans doute tendance à émettre beaucoup de réserves. En revanche, si j’en parle à un individu moins intelligent, il aura tendance à se dire “j’en étais sûr!”. Si je dis que les différences raciales en intelligence sont artificielles, les individus intelligents diraient “j’en étais sûr”.

    En fait, les individus ne raisonnent pratiquement jamais sans biais émotionnel. Puisque les individus intelligents excusent plus facilement les débordements liés à l’immigration, leurs raisonnements sont biaisés en faveur des immigrés, et les individus moins intelligents et plus conservateurs ont un raisonnement naturellement biaisé contre les immigrés, indépendamment de leurs connaissances sur le sujet.

    Ce que vous dites sur l’interdit moral est intéressant. C’est parfois aussi le sentiment que j’ai. Les individus intelligents pourraient avoir peur des idées classées et jugées hérétiques parce qu’ils sont bien plus conscients des conséquences.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s